Huile et amour du cheval!

Créativité et liberté!

Séchage avant finitions en peinture acrylique.

Déroulé sur la page correspondante.

Des débuts prometteurs!

Sagesse Chinoise

Pour que "tout tourne rond" arrêtons de "tourner en rond"!!!

« L’œil reflète l’Ame »

« L’œil est le messager du Cœur » 

« On entend avec les oreilles. On écoute avec le Cœur »

" Rien n'est supérieur au Coeur"

"Un Coeur calme attire le calme des Coeurs"

"Le seul vrai pouvoir vient du Coeur"

Lao Tseu dit : « Le Cœur de l’Homme, aux premiers moments de son existence est dans le calme le plus absolu. Il est exempt de tout désir et c’est en cet état que le Ciel le forme. Bientôt, les objets extérieurs agissent sur lui et y produisent divers mouvements. Ce sont les désirs, qui s’ajoutent à sa nature première. L’Homme, en présence des objets extérieurs, a la faculté ou le désir de les connaître. Lorsqu’il les connaît, il éprouve des sentiments d’attraction pour les uns ou de répulsion pour les autres. S’il ne maîtrise pas ses sentiments, il se laisse entraîner vers les choses extérieures et devient incapable de rentrer en lui-même et de régler les mouvements de son Cœur. Il perd les bonnes dispositions qu’il a reçues du Ciel. »

Sagesse de France

« On ne voit bien qu’avec le Cœur. L’essentiel est invisible » A. de Saint Exupéry

Sagesse Amérindienne

Les Indiens Lakota d'Amérique du Nord disent

"Mitakuyé Oyasin" pour "Tout est relié"

Les chevaux ! Quelle passion!

Ils ont tant et tant à donner lorsqu'ils sont respectés par l'Homme !

Combien de fois des amis pleins de peurs se sont laissé "apprivoiser" par ces peluches vivantes.

"Pourquoi tu as peur, dis ! Regarde comme je suis mignon! D'ailleurs, je te papouille la joue! C'est doux non?!!!"

Voilà un des exemples de que nous pouvons ressentir et visualiser lorsque nous sommes à la recherche de Qui Nous Sommes vraiment, pourquoi, comment, etc. .

Chacun bien sûr a sa vision des choses, car, étant chacun unique dans notre personnalité, nous ressentons, voyons, comprenons de façon unique!

La vraie richesse de l'Homme n'est-elle pas aussi dans son individualité !?!

La Nature continue son oeuvre!

Et voici la richesse du printemps!

Petit à petit, le site s'organise!

Au premier plan, un pommier est protégé par une touffe de tanaisie dans laquelle un pied de mauve s'est installé.

Il ne manque que des capucines pour éviter les maladies dues aux pucerons, qui là, auront du mal à s'installer!

Par contre, les insectes prédateurs naturels ont des refuges de choix! 

 

Le printemps nous offre sa beauté variée!

 

Méditer devant tant de richesse nous reconnecte à notre Beauté Intérieure!

Un pied d'oseille sauvage, digne d'un pied d'oseille cultivée!

Au début, il y avait des pieds filiformes parsemés deci delà.

Tous les ans, nous désherbons autour en coupant au ras herbes et orties et en les laissant se composter autour des pieds.

Et, ... cette année, oh surprise, les oseilles se sont étoffées et présentent des feuilles drues!

Elles sont exposées nord-ouest et ont de l'ombre une bonne partie de la journée, tout en étant bien protégées par le plancher sur piliers de la yourte.

 

 

Jeunes pieds d'oseille au milieu de pieds de boutons d'or.

En ne consommant que quelques feuilles par pied, il prend de plus en plus de force an par an.

Pour éviter que la terre ne tombe chez le voisin et que les lapins n'agravent le processus, nous souhaitions construire un mur de pierres. En enlevant quelques brouettes de terre, est apparu un mur de 25 mètres de long sur 50 centimètres de haut, datant, vraissemblablement, de plus de 200 ans.

Les jeunes sont allés récupérer des pierres et au final ils ont restauré le mur du bas sur 2 mètres de haut et sur la longueur.

Un talus de 1 mètre de large s'est dessiné. Au -dessus, il est bordé par un autre muret de 80 centimètres à 1 mètre de haut qui rejoint le plein-pied du haut.

La première année, nous avons laissé faire la nature pour détasser la terre abondamment piétinée tout au long des travaux.

De la moutarde sauvage a enrichi la terre (plantes en contre-bas).A mi-mars, nous y avons implanté des vivaces de rocaille, en laissant certaines plantes poussées naturellement. Au premier plan, un pied de bouillon blanc, dont la hampe s'épanouira en petites fleurs jaunes qui attireront une nuée d'abeilles pendant plusieurs semaines!

 

 

Un massif qui ne demande qu'un minimum d'entretien!

En hiver, nous rassemblons les feuilles "mortes" sur sa longueur.

Au printemps, voici le résultat!

Très peu de pieds d'herbe non désirée osent s'y aventurer le reste de temps!

Un jardin pour "paresseux"!

Des volets de récupération, quelques piquets, du carton au fond, un peu de fumeir brut, de la bonne terre par dessus (10 cm) et voilà!

La terre est moins basse. Il est facile d'y accéder. Très peu d'herbe indésirable à arracher! Humidité gardée!

Après y avoir semé des haricots en 2013, la terre, enrichie par cette culture, porte maintenant des framboisiers avec des pieds de fraises entre, le temps qu'ils se développent.

Le long de cette bande, 2 rang de poireaux perpétuels qui évitent les moisissures aux autres plantes, des salades, du persil, des radis et des fraisiers intercalés.

Entre les rangs déjà constitués par les plantes qui ont poussé, de l'écorce d'arbre divers du site, broyés.

Des vers de terre aux anges et super actifs, finissent d'enrichir la terre par des échanges permaments! Les minéraux et micro-organismes pullulent de vie!

Le tout sous un cerisier qui offre son ombre au plus chaud de l'été et qui nourrit ses racines au passage!

Massifs et Nature

Pour aider à la diversité de la faune et de la flore, nous avons choisi de suivre les conseils éclairés de ceux qui l'avait expérimenté avec succès, avant nous.

Etant dans une région où le calcaire est roi, nous avons créé des massifs entourés de pierres libres pour laisser plus de protections aux lézards qui se nourrissent de loches et de jeunes escargots, entre autres.

Nous avons placé des cartons sur l'herbe rasée au préalable. Nous avons rajouté des feuilles, du crottin de cheval et du fumier de cheval juste décomposé. Là-dessus, nous avons rajouté de 5 à 10 cm de terre fine et belle, récoltée devant des terriers de lapins.

Un peu d'imagination, quelques plantes achetées, quelques autres divisées et voilà!

Petits sentiers

Pour circuler facilement entre les petits massifs composés dans le grand, de vieilles ardoises agrémentent le décor.

Les racines pourront puiser leurs substances nourricières au-dessous et les vers de terre auront des abris de choix, ainsi que les insectes très utiles qui évitent les nuisibles!
Une fois les diverses plantes en place, une petite couche de feuilles est posée autour. Au-dessus, des branchages divers, broyés, les maintiennent en place!

Un hiver au chaud et du compost riche assuré au printemps!

Autour du rosier buisson et des iris, des graviers évitent le pourrissement. Idem autour des lavandes.

 

Un vigne indépendante!

Il y a 15 ans, nous avons acheté 2 pieds de vigne. Ils ont végété pendant 8 ans. Un jour, un sarment de l'un est passé à travers les planches qui protègent le kiosque du jardin.

3 ans plus tard, le tour du centre était complet!

De grosses grappes juteuses nous régalent depuis jusqu'en début novembre!

Inquiétude

Lorsqu'en 2006  j'ai voulu reprendre les cultures au jardin, nous avons acheté des graines en supermarché.

La récolte a été magnifique.

La deuxième année et les années suivantes, rien n'a poussé sur les zones cultivées les années précédentes! Même pas l'herbe pendant au moins 4 ans!

Je ne souhaite pas devenir parano, mais l'article qui disaient que des graines de ce type étaient à l'étude m'a fortement inquiétée!!!

Ma détermination a développer un jardin bio avec des graines saines et sans traficotage génétique s'est développée !!!

Et, je me suis rendue compte que, partout en France, des personnes faisaient la même démarche et depuis longtemps! Ouf!

Merci les conservatoires!

Merci la sagesse terrienne préservée!

Merci aussi les progrès de la culture de la terre respectueuse des véritables propriétés de celle-ci et durable.

Météo Nérac

Respecter la terre

Un jour, dans une réunion, un jeune couple parlait de cultiver la terre avec respect. Nous avons demandé ce qu'il voulait dire par là!

Ce couple voulait absolument que "la terre ne souffre pas" quand on la travaillait!

Nous avons été surpris et avons demandé des précisions.

Comme ces réactions étaient plus intuitives que mentales, les réponses restaient floues.

Puis, l'évolution aidant, au fil des rencontres si riches de la Vie, les réponses sont venues aux interrogations qu'avaient suscitées la révolte de ce couple contre les "violeurs" de la terre.

En utilisant une grelinette ( fourche à 3 ou 5 branches avec 2 manches) qui aére la terre sans la retourner, les mauvaises herbes sont déracinées, les microorganismes de surface sont préservés et continuent à enrichir la terre, à l'équiliber et à éloigner les parasites divers.

La première année ou un morceau de terre laissé à l'abandon est travaillé, la récolte est moyenne.

Au fur et à mesure, en utilisant des cultures dont les plantes se protègent les unes les autres, sans engrais, sans pesticides et herbicides, la terre devient de plus en plus fertile, et, donc, les cultures abondantes!!!

Et, plus notre intérêt augmente!

Plus l'expérience s'enrichit!

Plus nous aimons cette terre!

Plus nous affinons nos connaissances!

Et, plus la Terre nous montre!

Et plus la terre est riche et friable!

Et, plus elle est facile à "travailler"!

Jardinage et biodiversité

"Lange" est à la campagne. Quelle chance!

Autrefois, nous y avions un jardin que nous prenions le temps de cultiver.

Le monde s'accélérant, fini le jardin. Bonjour l'AMAP!

Et puis, un jour vient la retraite!

Pourquoi ne pas partager les bienfaits d'un potager bio, basé sur la biodiversité, le respect des micro-organismes fertilisateurs, les attirances des plantes entre elles, les protections des plantes entre elles?

Le premiers essais sont peu concluants!

 

Expérience! Expérience!

Tirons parti des leçons de la Nature!

Arroser, encore et toujours! Quelle barbe!

Le paillage avec écorces broyées? Pas efficace cette année!

 

J'ai voulu créer un jardin selon les cinq éléments de la MTC (Médecine Traditionnelle Chinoise).

Avec  des planches, j'ai contruit une étoile à 5 branches avec une pointe au sud pour les légumes aidant le coeur et l'intestin grêle.

Une pointe à l'est pour les légumes concernant foie et vésicule biliaire.

Une pointe au nord pour les légumes aidant le rein et la vessie.

Une pointe à l'ouest pour les légumes aidant le poumon et le gros intestin.

Une pointe entre le sud et l'ouest pour les légumes aidant la rate et l'estomac. (La rate en MTC comprend la rate, le pancréas, le duodénum)

Le centre a créé un petit pentagone.

L'idée m'est venue quand le chiendent a formé narturellement ce pentagone. Je n'ai fait que partir de lui pour créer l'étoile.

Puis, j'ai entouré l'étoile pour faire un grand pentagone, symbole de l'ouverture du Coeur.

Hé bien, les planches ont protégé le sol de l'évaporation.

Comme je n'ai pas eu le temps de tout travailler et de tout semer, j'y ai cultivé l'herbe la plus verte qui soit!!!

Sauf sur 2 parties où la poirée a refait ses feuilles au fur et à mesure où on la coupait.

Quand même!

Un peu de légumes!!!

Les poivrons eux sont restés très verts et n'ont fleuri que mi-septembre. nous avons de beaux poivrons aujourd'hui après avoir planté fin avril!

Mieux vaut tard que jamais!

Ah! Les jardiniers du dimanche!