Huile et amour du cheval!

Créativité et liberté!

Séchage avant finitions en peinture acrylique.

Déroulé sur la page correspondante.

Des débuts prometteurs!

Sagesse Chinoise

Pour que "tout tourne rond" arrêtons de "tourner en rond"!!!

« L’œil reflète l’Ame »

« L’œil est le messager du Cœur » 

« On entend avec les oreilles. On écoute avec le Cœur »

" Rien n'est supérieur au Coeur"

"Un Coeur calme attire le calme des Coeurs"

"Le seul vrai pouvoir vient du Coeur"

Lao Tseu dit : « Le Cœur de l’Homme, aux premiers moments de son existence est dans le calme le plus absolu. Il est exempt de tout désir et c’est en cet état que le Ciel le forme. Bientôt, les objets extérieurs agissent sur lui et y produisent divers mouvements. Ce sont les désirs, qui s’ajoutent à sa nature première. L’Homme, en présence des objets extérieurs, a la faculté ou le désir de les connaître. Lorsqu’il les connaît, il éprouve des sentiments d’attraction pour les uns ou de répulsion pour les autres. S’il ne maîtrise pas ses sentiments, il se laisse entraîner vers les choses extérieures et devient incapable de rentrer en lui-même et de régler les mouvements de son Cœur. Il perd les bonnes dispositions qu’il a reçues du Ciel. »

Sagesse de France

« On ne voit bien qu’avec le Cœur. L’essentiel est invisible » A. de Saint Exupéry

Sagesse Amérindienne

Les Indiens Lakota d'Amérique du Nord disent

"Mitakuyé Oyasin" pour "Tout est relié"

Les chevaux ! Quelle passion!

Ils ont tant et tant à donner lorsqu'ils sont respectés par l'Homme !

Combien de fois des amis pleins de peurs se sont laissé "apprivoiser" par ces peluches vivantes.

"Pourquoi tu as peur, dis ! Regarde comme je suis mignon! D'ailleurs, je te papouille la joue! C'est doux non?!!!"

Voilà un des exemples de que nous pouvons ressentir et visualiser lorsque nous sommes à la recherche de Qui Nous Sommes vraiment, pourquoi, comment, etc. .

Chacun bien sûr a sa vision des choses, car, étant chacun unique dans notre personnalité, nous ressentons, voyons, comprenons de façon unique!

La vraie richesse de l'Homme n'est-elle pas aussi dans son individualité !?!

La mort, leçon de Vie?

Qu’est-ce que la mort ?

 

            Kitty a cinq ans lorsque son arrière grand-père la trouve assez grande pour partager avec elle son amour des animaux.

            Ils passent des instants magiques l’une à écouter religieusement, l’autre à transmettre ou « réveiller », plus qu’un savoir : « la » Vie. Peu de questions. Simplement la magie d’un échange précieux où l’Aîné ressent profondément que ce qu’il passe est apprécié à sa juste valeur et ressenti dans le Cœur comme unique, naturel, évident, porteur de vie et d’espoir, valeur éternelle.

            Kitty ira même jusqu’à tester la fidélité de ce partage avec son arrière grand-père. Enfant sage, elle ne s’oppose jamais à ce que lui proposent ses parents qu’elle respecte au plus haut point. Ce jour là, elle refuse de manger la soupe campagnarde. Sa mère insiste. Son arrière grand-père prend sa défense. Elle est heureuse. Elle peut faire plaisir à sa mère et mange tranquillement : la complicité avec l’Aîné est juste, réelle, Vraie.

 

            Deux ans plus tard, son grand-père vient annoncer à sa mère que l’arrière grand-père vient de se faire éventrer par son taureau apprivoisé et qu’il est mort de ses blessures, très profondes. Le taureau a été tué dans la lancée.

            A cet instant, Kitty joue sagement dans l’entrée. Elle regarde pleurer son grand-père et sa mère, étonnée qu’elle ait poussé un tel cri à cette nouvelle.

            Elle est malheureuse de leur tristesse. Pour elle, la mort ne veut rien dire. Ce qu’elle a vécu avec le « Pépé la Pipe » n’est pas mort.

            Il est toujours là dans son Cœur, où elle l’entend encore et le voit passer la porte basse de la bergerie parce que le fumier n’est vidé que lorsque les brebis touchent presque le plafond. Ca leur tient chaud l’hiver.

            Elle le voit toujours lui montrer son domaine, lui faire partager l’immensité et la beauté de la Nature encore verdoyante sous les premières brumes d’automne qui se dispersent au soleil de midi.

            Comment meurt-on quand tout ce qui est vécu est si vivant ? Elle n’a pas revu cet homme. Les déplacements familiaux sont rares. Pourtant, sa douce présence protectrice et pleine de sagesse ne l’a jamais quitté. Sa voix non plus.

 

            Quelques mois plus tard, c’est son père qu’elle voit pleurer, au cimetière d’une petite ville voisine. Une amie de la famille est morte jeune d’une hémorragie subite. Elle lui demande pourquoi il pleure. Il ne sait pas le lui expliquer avec des mots qui parlent à sa jeune conscience encore si près du Divin. Elle est malheureuse pour lui. Elle essaie de lui faire passer l’image de l’ancêtre qui n’est pas mort dans son coeur. Elle est trop jeune et inexpérimentée pour trouver le vocabulaire juste. Elle se serre discrètement contre son père pour le consoler.

            Finalement, la mort existe peut-être puisque tout le monde est si malheureux quand quelqu’un disparaît de notre horizon de vie !

 

            Voilà comment s’inscrivent les schémas éducatifs. Par Amour pour leurs proches, les jeunes Humains s’approprient les douleurs et les schémas qui rythment leur vie. Ils oublient leurs propres certitudes qu’ils ne trouvent pas adaptées au monde dans lequel ils vivent. Il leur faut des années pour retrouver Qui et Ce qu’ils sont vraiment. Parfois, ils ne le retrouvent pas de leur vivant !

 

            Kitty a un plan de vie très particulier. Elle a à y retrouver son réel potentiel pour accomplir diverses « missions ». Tout va se mettre en place pour l’aider.

 

            Son père va lui « offrir sa mort ». Elle a 23 ans. Elle est déjà infirmière depuis deux ans et n’a jamais eu l’occasion d’assister au « grand passage » en direct.

            Son père est dans un coma partiel depuis quelques heures. De temps en temps, il lui serre doucement la main. Elle a compris que c’est pour que sa mère vienne avec elle auprès de lui. Elle lui dit qu’elle va la chercher. Ils restent unis quelques instants. Il redonne une pression de main pour dire que tout va bien, qu’elles peuvent vaquer à leurs occupations. Elles ne restent pas longtemps loin de lui car il s’est affaibli très vite et son temps de vie semble près de l’achèvement, même si elle ne veulent pas y croire vraiment : « Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir !». Un cancer en phase terminale ne pardonne pas. Pourtant, la vie est encore là pour l’instant et le refus presque total de penser à l’inéluctable aussi.

            A 16 heuses 50, même schéma : serrement discret de main. Kitty appelle sa mère.

            « Nous sommes là toutes les deux. Ne t’inquiète pas.

            – Oui ! Je suis là moi aussi ! », rajoute sa mère.

           

            Très à l’écoute, avec un ressenti affiné par les circonstances, Kitty sent son père lui serrer vraiment très faiblement la main. Elle lui répète : « Nous sommes encore là toutes les deux. »

            Il crispe alors son visage, comme étonné, puis, ses traits se détendent, il sourit comme s’il voyait quelque chose de très beau et il exhale deux à trois soupirs libérateurs. Son esprit vient de quitter son corps. Le visage restera souriant et apaisera ceux qui avaient été traumatisé par sa déchéance physique rapide et la respiration particulière, puissante, entêtante, de ses dernières 24 heures de vie terrestre. Il est 17 heures précises.

           

            Kitty, pendant les soupirs, n’ayant pas tout à fait compris qu’il partait en paix, lui demande de ne pas avoir peur, lui affirme que tout se passera bien, que son père et d’autres personnes qu’il a aimé l’attendent pour l’accueillir, qu’il va être enfin libre. Elle stoppe les pleurs de sa mère le temps de le laisser vivre ce moment important dans la paix. Elles auront tout le temps de pleurer ensuite. 

            Malheureusement, c’est ce qu’elles ont fait, ne sachant pas encore les freins et les préjudices que cela apportait aux vivants comme à ceux qui partent.

           

            Elles sentiront sa présence quelques semaines dans la maison. Elles lui parleront en lui expliquant qu’il peut totalement partir en paix et poursuivre son évolution de « l’autre côté ». Elles ne sont pas conscientes que leur tristesse empêche cette liberté, de mêmes que toutes les émotions de leurs vécus respectifs, refoulées par non connaissance du comment d’une guérison : « Il faut être fort !  Toujours plus fort ! »

            La guérison totale se fera 25 ans plus tard en deux parties à quelques mois d’intervalle : d’abord la compréhension de son père de comment accéder à la connaissance de la Lumière, puis, la guérison des chaînes karmiques familiales pour lui et pour sa femme, libérant par là même Kitty de croyances erronées sur son droit à l’Amour.

           

            Sachant inconsciemment qu’il allait mourir, le père de Kitty avait demandé fermement à être rapatrié un jour plus tôt chez eux. Les ambulanciers étaient arrivés à la maison à 17 heures précises. Il mourrait à 17 heures précises le lendemain, l’heure à laquelle il aurait du arriver chez lui ! Le jour de sa mise en bière, le curé avait été retardé. Elle s’est faite à 17 heures précises. Le père de Kitty aimait la précision et respectait toujours l’heure.

            Là, Kitty et sa mère ont commencé à vraiment ressentir qu’il n’y a pas de coïncidences ! Il y avait encore un long chemin à parcourir avant de ressentir la puissance de la pensée, de l’intention pure, de l’intuition et de la sagesse intérieure, du libre arbitre de choix, de la capacité de chacun à devenir le « Maître » de son avenir en tenant les rênes de son destin !

 

            A partir de ce moment là, cependant, les patients qui étaient le plus attachés à Kitty l’attendaient pour franchir le cap du grand passage avec elle. Ils lui apportèrent toujours plus de conscience par rapport au fait que la mort n’est pas une séparation réelle d’avec ce monde : simplement un changement d’état.

            Enfin, dès 45 ans, elle fut capable de les aider au niveau énergétique en équilibrant une dernière fois leurs chakras. Elle leur donnait ainsi la possibilité d’être guidés par les entités les plus évoluées, une fois leur passage terminé. Terminé ?        

 

Peu avant cette nouvelle époque, Yvan un des filleuls de Kitty meurt à 21 ans, dans un accident de voiture.

Elle le voit en rêve, la nuit du soir où sa mère lui a annoncé sa mort. Elle ne se réveille que très rarement à cette heure là, bien que son sommeil soit très léger. La chatte a gratté à la porte et elle a pu se rappeler de ce qu’elle avait autant vu que ressenti.

Yvan lui a posé, ainsi qu’à sa fille, à la mère d’Yvan, à son père et à son beau-père, le manteau de la connaissance sur les épaules. Ils se tenaient dans les bras les uns des autres pour se réconforter de cette grande perte. Yvan arrivait par derrière et mettait une cape de Lumière rubis et or sur leurs épaules unies.

Le lendemain, il se matérialise devant elle. Elle le sent s’asseoir sur ses genoux, très triste. Alors, autant télépathiquement que verbalement, elle l’apaise doucement. C’est assez surprenant d’avoir une entité de Lumière sur ses genoux. On ne sait pas trop comment faire pour enserrer un Etre Immatériel. Or, l’Amour peut TOUT !

Il est venu lui dire et de ne pas renoncer à son Idéal le plus fou, alors qu’elle avait décidé d’y mettre un terme, vu l’inconfort de la situation : « Marraine, ne renonce pas à Joy ! » et aussi, partager sa tristesse :

« Ce n’est pas juste ! Je ne voulais pas partir si vite !

                   Yvan, mon Chéri, tu vas très vite rencontrer les entités qui te feront voir que tu avais décidé cela avant de t’incarner dans ce corps physique. Nous aussi nous te trouvons de manque. Cependant, tu vas très bientôt comprendre la raison de tout cela. Tu vas grandir dans la Lumière désormais. Ne soit pas triste. Nous t’Aimons tous. Je t’Aime, très cher Enfant de Lumière ! 

                    Moi aussi je t’Aime ! »

Et elle lui envoie tout son Amour et toute la consolation qu’elle peut lui apporter ! Elle le sent plus serein et sa présence disparaît.

 

Deux jours plus tard, Kitty va voir le corps d’Yvan au funérarium.

Elle « voit » une douce lumière dorée autour de sa tête et ses paupières battre et essayer de se soulever. Il lui dit qu’il est là. Elle ne peut pas lui parler avec sa voix physique. Elle se concentre de toutes ses forces en espérant qu’Yvan entend son message télépathique et comprend son silence pour protéger sa famille. La télépathie lui est peu habituelle et le contexte offre peu de possibilités de concentration et de précision. Elle ne sait si tout « passe ». Elle ne « re »connaît pas encore les règles de la puissance de la pensée et de l’intention pure.

Le père, la mère, le beau-père d’Yvan auraient été offensés si elle avait communiqué avec lui, alors qu’ils ne voyaient pas ce que Kitty voyait et n’entendaient pas ce qu’elle entendait, murés dans leur douleur immense.

A l’annonce de la mort de cet être si attachant, Kitty, bien que malheureuse avait prié pour la libération d’Yvan. Elle n’avait que ce moyen à cette époque là. C’est peu de temps après qu’il s’était matérialisé ainsi. Elle en avait tiré un grand réconfort et accentué sa certitude et sa conscience que la mort n’est pas ce qu’elle semble être et que son attitude était juste.

En donnant témoignage de son vécu à cet instant, elle aurait enlevé quelque chose à la réalité de cette famille éplorée : ils ne croyaient pas à la Vie après la mort, qui, pour eux était une finalité séparative jusqu’à leur propre mort. Elle se sentait malheureuse de sa double impuissance de communication verbale, elle qui disait toujours la vérité ! Or, cette vérité là n’était pas appropriée, à ce moment là !

La mère d’Yvan, aurait souffert encore plus, qu’elle, Kitty, ait un signe et pas elle, sa propre mère. Elle ne pouvait ouvrir sa perception à cet instant. Sa douleur criait trop pour que Kitty le lui explique.

 

A la cérémonie religieuse, la Maman d’Yvan a le courage sublime de lire la lettre de son fils à un enfant noir, asiatique ou indien, de l’autre bout de la Terre, écrite par lui à l’âge de 14 ans. Cette lettre crie que TOUT LES HOMMES SONT DES FRERES. Kitty, entendant cela, sait qu’il ne pouvait qu’être son filleul !

Elle demande ensuite à l’assemblée de tous ceux qui sont venus lui dire Adieu, de lui envoyer tout l’Amour qu’ils sont capables de faire jaillir de leur Cœur pour qu’Yvan puisse monter, libre, dans la Lumière.

Elle crée ainsi, d’une messe d’Au Revoir à l’Eglise comme du recueillement à la salle de réunion du Crématorium, un moment magique d’Union parfaite entre Humains de toutes classes sociales, races et religions.

Tout l’Amour Inconditionnel généré par cette volonté commune a créé un espace de Paix et de Sérénité dans le Coeur et l’Ame de chacun. Tous ont senti, par l’accalmie de leur peine, que l’Ame d’Yvan avait reçu ce message d’Amour.

 

Lorsque Kitty a écrit ce témoignage, pour un livre futur, Yvan lui caresse la tête, en rond, sur la gauche. Une sensation de douce pression, insistante. Il sait que le temps n’a qu’une importance relative et que le témoignage arrive en temps et heure à ceux qui doivent le recevoir. Il a vite appris que le temps est à dimension Humaine et que les choses se font dès que les personnes sont mûres pour recevoir des cadeaux précieux mais troublants.

Elle en a les larmes aux yeux et sent tout cet Amour qui la lie à l’entité de Lumière qui fut son filleul. Elle est émue de tout cet espoir qu’elle met ici, afin que sa maman chérie trouve ce message dans ce livre, amie qui s’est coupée d’elle pour ne pas souffrir : la fille de Kitty aurait dû être sa bru.

 

Quelques jours après la cérémonie funéraire d’Yvan, Kitty était au travail et préparait du matériel de soins. Elle sent une présence derrière elle. Elle se retourne. Rien. Elle « reconnaît » la présence si particulière d’Yvan. Il ne la quitte pas jusqu'à son départ chez elle. De temps en temps, elle le sent plus intensément présent. De temps en temps, plus légèrement présent.

Sur le chemin du retour, il occupe la place du passager. Sa présence est intense. Elle lui parle plus avec des mots qu’avec les pensées, justifiées pour l’Hôpital. Elle lui envoie de l’Amour aussi, ainsi qu’à sa maman. Elle souhaite de tout son cœur, de toute son Ame, que la peine de cette mère si merveilleuse, s’estompe suffisamment un instant pour que, ce qu’elle vit, elle puisse le vivre aussi. Elle avait élevé son fils comme si elle allait le perdre un jour : elle n’avait jamais perdu une miette de son évolution et l’avait favorisée au maximum. Elle en avait fait profiter largement Kitty.

Kitty, elle, ce soir très particulier, veut simplement aider son amie à ressentir son fils et qu’elle ait, enfin, le témoignage que son si cher enfant n’était pas vraiment « perdu », « disparu ».

Tout à coup, elle a le sentiment, la pensée très nette, que son amie sourit : ses pensées et son Amour ont franchi le temps, l’espace, les barrières de souffrance !!! Yvan l’a perçu aussi. Il part, à la vitesse de l’éclair. La sensation est encore plus nette que lorsque une personne incarnée, connue et aimée, quitte une pièce.

 

Kitty revoit Yvan en rêve.

Il lui amène alors des jeunes filles qui viennent de mourir brutalement dans un accident de voiture, dont une, décapitée. Il souhaite qu’elle leur fasse ressentir ce qu’elle sait, pour les libérer de leur traumatisme et les faire profiter de son Amour Inconditionnel. Ainsi, elles pourront estomper leur peine et aller vers la Lumière où elles accepteront l’accueil qui leur sera fait par des entités appropriées à chacune. A son compagnon de l’époque, il amène des vieillards hommes qui veulent la même chose.

 

Un an plus tard, à la fille de Kitty, toujours lors d’un rêve, il écrit une lettre qui lui dit : « La mort, ce n’est RIEN ! » Et il lui décrit toutes les étapes et ce qu’il y avait à savoir sur deux pages. Elle ne se rappelle que des premiers mots. Elle n’est pas, à cet instant, prête à savoir la suite. Elle « sait » que si un jour elle en a besoin, elle pourra consulter cette lettre dans la mémoire de son esprit. Elle est rassurée, même si sa peine est encore violente.

 

Peu de temps après, Vit, montre aussi en direct à Kitty que la mort est un autre état de la conscience. Elle a un cancer en stade terminal. Elle croit en la Lumière. Elle ne voit qu’elle. Elle sait qu’elle peut mourir rapidement. Elle lutte pour la Vie afin d’épouser l’homme qu’elle aime avant qu’il ne soit trop tard. Elle y parvient. Ce n’est que reculer un seuil inéluctable de quelques jours.

Pourquoi tant de foi et de Lumière ?

Vit explique à Kitty qu’elle est formée au Reiki. Elle lui explique très peu de choses de cette technique de soins énergétique. Kitty ne voit que la Lumière et la Paix qui émanent de cette femme encore belle et jeune dans une maladie qui n’altère en rien sa force de Vie intérieure. « Si je vis, je passerais le degré de Reiki qui me permettra de vous initier ! » Kitty prend cela comme un beau cadeau.

Quelques jours plus tard, Vit fait un gros malaise. Les collègues de Kitty l’appellent. Elle trouve Vit inconsciente, à la limite de la mort. Alors, Kitty, rappelle Vit et lui demande d’attendre quelques jours de plus, que tout le monde soit prêt à la laisser partir. Vit accepte.

Elle revient de loin, de « la » Lumière.

Kitty lui présente ses excuses de lui avoir demandé de rester encore alors qu’elle se sentait si libre. Vit ressent la pureté de l’intention de Kitty et « sait » que ce qu’elles ont fait est justifié même si elles n’en voient la finalité ni l’une ni l’autre pour l’instant.

Kitty, pourtant, se reprochera plusieurs fois d’être à l’origine de cet atermoiement. Il obligera à faire le travail inverse : chacun devra dire à Vit qu’il l’aime assez pour la laisser libre de partir, pour qu’elle quitte un corps qui s’est horriblement dégradé en quelques jours de souffrances non calmées efficacement par les morphiniques à doses conséquentes ! Elle quitte cependant ce monde dans une grande sérénité, après que tous lui aient dit leur Amour, leur désir d’arrêter de la voir souffrir et de la laisser atteindre la paix de sa si chère Lumière.

Cela lui a permis de réunir sa famille, désunie, autour de cet évènement capital : le retour vers la Lumière. Voilà pourquoi rien n’arrive sans raison, même si des épreuves sont parfois encore douloureuses.

 

Kitty prend alors une décision : « Si je ne peux pas aller au Reiki, le Reiki viendra à moi ! »

Il est arrivé directement chez elle une après-midi d’août suivant !

Elle a pu se servir de cette méthode pour développer ses talents énergétiques et atteindre la compréhension de la vie des Entités de Lumière appelés Maîtres Ascensionnés et s’en servir encore plus efficacement !

Cela a amené la synchronicité voulue pour découvrir la Médecine Energétique Chinoise et son immense richesse évolutive! Elle atteint ainsi le niveau vibratoire qui allait l’amener toujours plus loin dans ses prises de conscience de sa véritable identité. En cinq ans, elle « re »développe tous ses potentiels multi et inter dimensionnels oubliés.

 

Elle retrouve alors des écrits de ses 45 ans et constate qu’elle avait déjà atteint un bon niveau de conscience avant tout cet enchaînement. Ce qui est nouveau, c’est le ressenti et l’expérimentation qui amène le ressenti. Elle « savait », plus qu’elle ne « sentait » ou « vivait » les évènements ! En voici un extrait :

 

« Prenons conscience de ceci : la Vie est immuable ! L’Evolution incontournable !

Nous le comprenons facilement parce que nous le vivons, l’expérimentons, le ressentons, quand nous sommes dans l’ETRE, quand nous rencontrons Qui et Ce que nous sommes vraiment !

 

Rien ne peut arrêter la Vie ou l’empêcher, même pas le meurtre, la mort physique naturelle ou non !

Nous comprendrons alors que personne d’autre que nous-mêmes n’a programmé notre vie selon le mode de choix qui nous permette de l’expérimenter dans la version que nous pensons la plus grandiose !

Quand nous n’en sommes pas conscients, des « tuiles » semblent nous tomber sur la tête et nous reportons la faute sur tout le monde sauf nous ! ! !

Or, la conscience ouverte nous démontre par A+B que nous choisissons parfaitement bien les événements « positifs » et « négatifs » qui nous permettent de nous rendre compte du VRAI sens de la Vie !

 

En réalité le « négatif » est bien souvent bien plus porteur dans l’évolution d’une Ame, que le « positif » qui prend les acquis pour réels et avenus !

Or, tout change, sauf, le . . . changement ! ! !

Là aussi l’illusion nous montre la statique comme une vérité !

Et, nous résistons des quatre fers au changement !

Pourquoi ne pas aller avec plutôt que de nous épuiser physiquement mentalement, socialement, économiquement et politiquement à aller contre ?

Pourquoi nous évertuer à le nier et s’accrocher aux anciens schémas qui nous empoisonnent la Vie ?

Pourquoi ne pas montrer aux autres qu’il est possible de faire des choix plus élevés pour des expériences plus agréables sans souffrance, en maîtrisant la maladie, en expérimentant la mort comme un autre état de l’ETRE et non une fin en soi ?

 

Les exemples ne nous manquent pas !

Le nombre de personnes qui se sacrifient pour nous montrer ces évidences non plus !

 

Quand un jeune se tue dans un accident de voiture et qu’il n’a pas toutes ses chances d’être sauvé parce que l’entretien de services d’urgences coûte trop cher, ou que certains médecins croient qu’il faut des moyens démesurés pour assurer des gestes simples de survie, il vous offre sa mort ! Pour que votre conscience s’éveille, que votre apathie disparaisse !

 

Vous le comprenez quand l’un qui a eu toutes les chances est sauvé.

L’autre qui ne les a pas eu meurt et vous avez eu le temps de croiser son regard, d’entendre ses geignements sans pouvoir rien faire d’autre que de lui tenir la main pendant une « éternité » ! Il serait peut-être mort quand même ! Mais, . . . rien n’a été fait !

Vous comprenez mieux alors ce que veut dire être « tous Frères » ! Pas ceux qui ne l’ont pas vécu !

 

Ouvrez votre cœur !

Montrez à ceux qui ferment volontairement ou non les yeux, vos sentiments de détresse !

Ce n’est pas une faiblesse ! C’est un partage !

Nous avons tous le droit d’avoir ce qui est le plus confortable, le plus rassurant, le meilleur pour assurer notre Vie.

L’argent n’est pas la vraie richesse !

De toute façon, de l’argent il y en a plus qu’il n’en faut !

Si vous arrêtez de fabriquer des armes pour tuer vos Frères, vous aurez des milliards de milliards à utiliser ! Vous pourrez recycler les énergies pour mettre en œuvre un plan de sauvegarde de la Planète !

Apprenez à vos Frères qu’ils sont vos Frères !

Osez leur donner les mêmes droits qu’à vous !

Si vous faites pour eux ce que vous feriez pour vous, ils ne viendront pas chiper votre territoire ! Ils vous respecterons et vous aimerons, comme vous les respecterez et les aimerez !

Si vous daignez « ré »apprendre vos origines, et, que la Création est Parfaite, vous n’aurez plus besoin de conquérir des territoires pour votre survie !

Il y a assez de tout pour tous ! La Création a tout prévu !

Vous le « verrez » dans vos Ames !

Vous le « sentirez » dans vos  coeurs !

Nous avons gagné le droit de « voir » et de « sentir » !

De « savoir » sans avoir à mourir !

De fusionner sans avoir à mourir !

Arrêtez de vous bouffer le nez !

D’empiéter sur le terrain du voisin !

De chercher à lui voler ce à quoi il a autant droit que vous ! ! !

 

Vous possédez tout !

Nous avons TOUT sur Terre pour bien vivre, TOUS, et ceux à naître aussi !

Nous avons TOUT en NOUS pour connaître la Joie et l’Amour Inconditionnel !

Nous n’avons rien à prendre à autrui ou chez autrui !

Nous n’avons qu’une seule chose à faire : Nous rappeler Qui et Ce que nous sommes VRAIMENT et notre relation au grand TOUT !

Nous sommes UN ! Au nom de DIEU, nous sommes UN !

Le mal que vous faites à l’un d’entre nous, vous le faites à vous-même !

Ouvrez les yeux du cœur et de l’âme !

C’est facile !

En vérité je vous le dis : rien n’est plus simple ! Rien ne donne autant de joie, de plénitude et de Bien Etre ! ! !

 

Arrêtez de juger le voisin en disant qu’il fait plus de compliment à l’un qu’à l’autre, qu’il cherche à avoir plus de pouvoir que vous.

Cela prouve que vous ne vous faites pas confiance. Pas que vous n’avez pas de qualités ! Par contre, vous vous jugez très mal vous-même !

De plus, au nom de votre Mal Etre vous mordez à belles dents dans l’Esprit de votre Frère !

Est-ce vraiment cela qui correspond à ce que vous souhaitez de bien pour vous ?

Ouvrez votre cœur !

Détruisez vos peurs !

Vous seul pouvez le faire !

 

Il y a d’autres personnes qui offrent leur mort.

Une de mes tantes était dans l’illusion du pouvoir de domination. Elle en arrivait à ne plus agir avec son cœur. Elle avait une maladie dégénérative, elle ne changeait pas et était bien plus malade que tout le monde !

Mon oncle, lui, cédait tout pour avoir un peu de paix. Il était d’une patience d’ange ! Comme il était censé être en bonne santé, les symptômes d’une maladie pulmonaire ne pouvaient être réels ! ! ! Poussé par ma tante, il n’a fait aucun examen ! Il est mort en trois mois d’un cancer du poumon.

Quelle libération pour lui !

Il n’est pas mort sans un cadeau d’adieu, de tout son amour d’être divin, à sa femme !

Il a geint toute la nuit, il a crié de douleur pendant plusieurs heures. Il est mort sans secours, sur le matin.

Ma tante dont la maladie gênait les mouvements n’a pu faire un geste contrôlé pour décrocher le téléphone. Trop d’émotion impossible à gérer !

Sa peur et toute sa vie qui se rappelait à elle dans son Non Etre, défilaient trop vite !

Elle a retrouvé son cœur, le temps d’une journée ! Elle a compris le sacrifice de son mari pour elle, puis l’a nié : elle a reperdu ce sentiment et a repris son ancien schéma.

 

Quelques mois plus tard, un de ses fils qui avait souffert du manque d’Amour et de l’incompréhension de sa mère, s’est suicidé. Il était devenu « marginal » si l’on peut dire, par réactivité. Lui aussi a offert sa mort à sa mère. Ce jour là, elle a compris où elle avait son cœur.

Elle ne l’a plus jamais refermé. Elle est décédée quelques années plus tard, dans la paix et une sérénité totales, seule, comme elle le souhaitait : elle avait compris le sens de la vie. Ma mère et moi étions allées lui rendre visite deux mois avant sa mort. Pour la première fois, nous l’avions vue sous «son vrai jour Lumière » ! Elle nous avait dit qu’elle était prête à partir. Effectivement, elle n’éprouvait aucune peur et semblait rayonnante.

 

Mon cousin a doublement offert sa mort. Il l’a aussi offert au monde médical. Il avait peur du résultat des examens qu’il avait fait faire. Il est allé les chercher, en sortant du travail, chez un médecin spécialiste, très occupé, comme tout le monde ! Il a eu ses résultats. Il a sauté d’un pont très élevé. Il est mort sur le coup, la moitié de la tête arrachée.

Lors d’une conférence, deux ans plus tard, un médecin disait l’importance de mettre du temps et des formes pour annoncer des résultats négatifs d’examen à chaque individu, en respectant ses peurs et en les anticipant. Il a cité le cas de mon cousin. Il n’y avait eu qu’un cas de ce genre dans cette ville et sur ce pont. Même si je me doutais de tous les détails, j’ai eu un sacré choc de l’entendre dans un amphithéâtre où étaient réunies quelques deux cents personnes. Là, j’étais en Mal Etre ! Et j’ai mis en Mal Etre le médecin que je suis allée voir à la fin de l’exposé ! Pourtant, il avait eu tout à fait raison de prendre un exemple aussi « frappant » ! J’étais trop mal pour le lui dire clairement ! Aujourd’hui, j’aurais plus de sagesse et moins de réactivité négative ! Je « vois » le « cadeau ».

Le voyez-vous aussi ?

Si oui, vous savez vous servir de l’illusion comme outil d’évolution.

Si, non, cherchez et vous trouverez. La solution est en vous.

L’illusion d’appartenir à ce monde terrestre pour toujours est si forte en vous que vous devez souffrir beaucoup pour de nombreuses raisons, dont certaines reviennent périodiquement.

Veuillez considérer ce que je vous dis sous un autre angle. Vous regarderez vos souffrances comme un spectateur et non comme un acteur.

Elles reprendront leur juste valeur dans votre vie.

Ainsi, celles qui reviennent cesseront car vous pourrez sortir de l’illusion.

Les autres auront moins de raisons d’exister, puis, plus aucune !

L’enjeu est de taille !

Vous n’êtes pas victime de la vie.

Vous choisissez vos expériences.

Sachez à nouveau que quand votre conscient n’est pas acteur, votre Ame décide pour vous. Elle est en contact direct avec Dieu (ou votre subconscient, ou votre Etre Suprême, votre "Maître Intérieur, ou le "shen" de la médecine traditionnelle chinoise, ou avec les ondes alpha de votre cerveau qui a accès à des vibrations plus élevées par le biais de l'épiphyse, ...), que vous le considériez comme une vérité ou non. Elle programme pour vous tout ce qui peut vous faire expérimenter la version la plus grandiose de Qui et Ce que vous êtes vraiment.

 

Pardonnez les répétitions, mais, ceux qui « savent » déjà sont un peu plus rares que les autres et « il n’y a pas pire sourd que celui qui ne veut pas entendre » ! ! !

Remarquez, c’est un choix comme un autre de souffrir !

OK !

 

Hé bien, moi, Kitty, je choisis de ne plus vouloir souffrir de vous voir souffrir. Mes bras sont assez grands pour contenir vos pleurs quand vous perdez un parent ou un enfant.

Oui ! Ils peuvent contenir votre douleur sous toutes ses formes, c’est vrai.

Je « sens », je « sais » que tous les enfants de la Terre sont mes enfants.

Je « sais », je « sens » que dans chaque Etre est caché un enfant.

Pour ces deux raisons, je me sens votre Mère et je suis votre « Frère ».

Comme une Mère, je vous Aime inconditionnellement dans le meilleur  qu’il peut y avoir pour vous.

Comme une Sœur-Frère, je vous montre comment nous pouvons expérimenter dans la joie plutôt que dans la peine, le sens de la vie.

Je sens Dieu en moi. Je sais fusionner avec lui, avec l'Univers, avec la Terre. Je « connais » sa Création et son Amour Inconditionnel.

Nous sommes Amis, comme vous l’êtes avec et pour Lui. Je le « sais », je le « sens ».

Mon expérience peut vous le faire « savoir », et, « sentir », pour estomper vos douleurs, calmer vos souffrances, partager avec vous la joie de Vivre et sa réalité ! ! !

 

Je peux ne pas souffrir si je le souhaite. Mais, je souffre de votre souffrance comme je me réjouis de votre joie.

Je ne souhaite pas être détachée de cela tant qu’un Etre Humain restera inconscient de son union avec la Création.

Tant qu’un Etre Humain vivra dans l’illusion d’être seul et séparé du reste de ses Frères et des Lois de Sagesse, d'Amour et de Création de l'Univers.

Tant qu’un seul Etre Humain oubliera que nous sommes tous UN et que notre diversité est l’expression sous toutes les formes possibles de cette UNICITE.

....

  

Développer la capacité inconditionnelle d’Aimer ! Pas si simple!!!

Et, . . . c’est une expérience extraordinaire à vivre !

Le jour où j’ai pardonné intensément, du fond de mon cœur, à celle qui, je le croyais, me pourrissais la Vie, j’ai compris que cette expérience était tout simplement merveilleuse !

J’ai pris cette décision importante en moi, sans en parler à qui que ce soit et encore moins à elle.

Quand je l’ai croisée, j’ai vu une transformation impossible à croire : elle était rayonnante, transformée de l’intérieur ! Une douce lumière irradiait d’elle ! La chaleur de son regard m’a laissée pantoise !

Oh ! Il y a bien eu quelques autres accrochages, mais pleins de tendresse naturelle et de confiance mutuelle !

J’avais choisi de privilégier l’Amitié inconditionnelle ! Quelle réussite !

Même si aujourd’hui encore cette personne doute d’elle, elle a réussi à s’intégrer dans le milieu qui l’entoure avec bonheur. Tout le monde a changé d’attitude par ce simple choix de ma part ! Ouahouuuuh ! ! !

 

Dans le film « Junior le terrible. », son père adoptif donne la clé : « 31 Fois. Il a été ramené 31 fois ! ? ! Mais c’est un Etre Humain ! Si nous l’Aimons plus fort, encore et encore, il fera moins de bêtises et il finira par ne plus avoir envie d’en faire ! »

 

Si vous aimez votre ennemi avec plus de force que n’importe qui d’autre, il ouvrira son cœur. Il chassera ses peurs. Vous ferez vivre l’Homme d’Or en lui et vous serez ébloui par son éclat, si proche du vôtre et si différent à la fois !

C’est une réalité à vivre ! Elle est extraordinaire ! Passionnante ! Renversante !

Vous ne pouvez réussir cette épreuve de force qu’en ayant le courage de voir Qui et Ce que vous êtes vraiment, d’ouvrir vous-même votre cœur, de chasser vos peurs !

Repoussez vos limites !

Voyez où vous les mettez et pourquoi.

L’illusion sera alors un outil très précieux et non votre pire ennemie.

 

Vous avez  «oublié» qu’il y a assez de tout pour tous et vous vous donnez ainsi l’occasion de vous «re»créer ! ! Est-ce vraiment la version de vous-même qui correspond à Qui et Ce que vous êtes vraiment ?

Pour cela vous dominez, vous écrasez, vous affamez, vous engendrez la misère pour arracher par force !

Vous cultivez la maladie, la créez, l’entretenez !

Quand vous êtes arrivés à ce résultat chez les autres vous faites de même pour vous et vous fuyez la vie par tous les moyens que vous pouvez créer ! Et, Dieu sait si vous êtes imaginatifs ! ! !

Ainsi, vous niez la Vie, la Pureté, l’Amour, l’Amitié, la Joie !

Ne pouvant plus les faire vivre en vous, vous cherchez des voyages illusoires dans les drogues ou l’alcool. Vous cherchez à les voler chez ceux que vous trouvez purs, fragiles, pleins d’Amour et de Joie. Tout ce qu’il semble vous manquer, vous le prenez par force ! Mais, . . . vous n’en avez jamais assez ! Vous n’êtes jamais comblé, à part un infime instant ! Vous recherchez cette sensation encore et encore !

 

Ouvrez les yeux de votre Ame ! Tous ces trésors sont en vous.

Oui ! EN VOUS ! ! !

  

Pour ceux qui expérimentent le monde des choix et de leur illusion, la vie palpite en nous, mais sereinement, tranquillement, sans les tourbillons qui arrachent tout sur leur passage.

Nous « savons » la Vie ! »

 

 

 

            Kitty, est à la veille de ses 49 ans. Un ami très cher de la famille décède brusquement. Sa peine est immense. Là encore, elle réconforte sa mère en essayant cette fois d’atténuer les conséquences d’une trop grande peine par la connaissance qu’elles ont acquis au fil des années et des pertes.

            Deux heures après cette annonce brutale parce qu’inattendue, Kitty se met en méditation. Elle a du mal à se sentir libre et dit tout haut, en s’adressant à ses amis qu’elle sait être de l’autre côté du voile : « C’est l’anniversaire le plus triste de toute ma vie ! »

            Une Lumière apaisante s’empare alors de son Etre. Elle demande donc à ses Amis d’aider Tit à se libérer de ce qui peut encore entraver son évolution, et, de le prendre en charge : il voulait apprendre à aider les autres comme Kitty et sa mère le font.

           

            Kitty sait, depuis son initiation au Reiki, comment communiquer avec ces Etres de Lumière qui se sont faits connaître d’elle et lui ont apporté beaucoup depuis qu’elle a reconnu sa multi dimensionnalité. Elle ne les met plus sur un piédestal. Le trône d’Or est pour Tous et, à la portée de TOUS !

            Ils lui ont rappelé que les Ames incarnées dans un corps Humain ont choisi volontairement de se couper de la connaissance des plans subtils jusqu’à ce qu’ils conquièrent le droit d’y accéder à nouveau. Ils ont beaucoup de respect et d’admiration pour le fabuleux courage de ceux qui expérimentent la matière et l’inconscience que provoque sa densité.

            Kitty est une privilégiée par son ancienneté évolutive : par cela, elle a accédé à nouveau à une conscience de plus en plus élaborée et constructive. Cependant, elle est peu reconnue par ses « Frères » car ils ne sentent pas ce type de sagesse.

            Oui ! Sur Terre, de nombreux niveaux évolutifs se côtoient. La seule différence et la grande difficulté sont que les personnes jeunes en évolution deviennent des adultes qui côtoient d’autres adultes et qu’ils ne savent pas à quel niveau ils en sont ! « Qui es-tu, toi, pour me montrer ce que je dois faire ?!!! Et si j’ai envie d’expérimenter la souffrance ? Et de faire souffrir ?!!! »

            Nous savons tous depuis la Nuit des Temps qu’il n’y a pas pire sourd que celui qui ne veut pas entendre et plus aveugle que celui qui refuse de voir !!! Et, …pas plus endormi qu’un Humain coupé de sa conscience originelle!!!

            Pour faciliter la tâche, un Etre ancien dans son évolution peut avoir un corps jeune et un Etre jeune dans son évolution, un corps âgé. Or, nous savons que dans notre société, les aînés ont toujours raison !!! Qui est le plus sage ?

            Un enfant de trois ans est sensé avoir plus de difficulté qu’une personne de quatre vingt ans à utiliser la sagesse ! Quoi que !!!... Question Cœur, c’est à voir : dans certains cas les barrières de protection contre le « méchant Monde » sont très puissantes car bien plus d’épaisseurs contre les souffrances variées les construisent !  Et, … un enfant de trois ans peut aussi arrêter de Vivre son Cœur car il ne correspond pas au monde dans lequel il vit !

            Or, tout le monde peut retrouver son potentiel initial divin, quel que soit l’âge évolutif. Cela dépend de la faculté à garder son Cœur ouvert devant l’inconscience Humaine généralisée ! Ce qui fait la différence c’est la qualité expérimentale : faire construire sa maison par un plombier qui ne sait rien des règles de la maçonnerie peut poser quelques problèmes, même s’il a un solide bon sens !!! Poser un toit sans murs ou sans piliers pour le soutenir, aussi !!! Encore faut-il savoir développer l’idée de construire une maison ! Comment le peut-on, sans savoir qu’une maison peut exister ?

            Oui ! Il y a des personnes qui sont plus anciennement crées que d’autres par choix volontaire. Elles ont de l’expérience et savent s’en servir : elles savent qu’une maison n’est pas une utopie. Pourquoi les nier au lieu de se servir du positif de ce qu’elles apportent ?

            Kitty sait comment et pourquoi les Etres de Lumière existent et sait leur parler.

           

            Dès sa demande aux Etres de Lumière de prendre en charge Tit, elle ressent une puissante présence en elle, qui se dessine ensuite, de manière grandiose et très lumineuse, sur son « écran intérieur ». Elle ressent aussi qu’elle connaît bien cette entité, qu’elle est immensément Aimée d’elle et qu’elle l’Aime tout autant.

            Tout à coup elle sait : c’est l’Ancien des Jours, le Logos Planétaire ! Celui qui a le potentiel le plus élevé de tous les Etres de Lumière en correspondance régulière avec les Humains incarnés, en charge de l’évolution Humaine sur Terre !

           

            Elle lui demande de prendre personnellement Tit « sous son aile », de lui apprendre tout ce qu’il souhaite savoir, et, qu’il puisse développer son potentiel télépathique et énergétique pour communiquer avec sa mère et avec le reste de sa famille.

            A la sérénité, l’Amour immense qu’elle reçoit, elle sait que la demande est plus que largement acceptée.

 

            Le lendemain, toujours en méditation, il lui est prouvé que ce n’est pas l’anniversaire le plus triste de sa vie, comme elle l’avait annoncé, le cœur plein de peine.

            L’Ancien des Jours revient en elle et au devant d’elle avec puissance. Elle le salue, surprise. « Que viens-tu m’apprendre ? Veux-tu que je fasse quelque chose pour Toi, sur Terre ? » Rien ne se passe ! Alors, elle observe tranquillement et lui envoie tout l’Amour et la Reconnaissance qu’elle est capable de créer avec ses pauvres sentiments Humains.

            Il n’est pas là pour lui apprendre : elle sait déjà !

            Elle n’a rien à faire de plus que ce qu’elle fait déjà !

            Il est là, tout simplement pour lui montrer et lui faire ressentir qu’elle est sa part féminine dont elle représente une extension en mission recommandée sur la Terre.

            Ouaouuuhhh !!!

            Elle doute un peu quand même ! On est Humain ou on ne l’est pas !!!

            Ah ! Oui ? …

            Intensité plus que doublée dans une prise de conscience globale de l’Unité, de l’Origine et de ses pouvoirs divins : il est « l’Amour de son Amour, le Cœur de son Cœur, l’Ame de son Ame » ! Pour un cadeau, c’est un cadeau !!!

            « Oui ! Mais où est la place de Rob dans cela ?

            - Plus tard ! Vis ce moment privilégié ! Tu le sauras quand il sera temps ! »

 

            Autre cadeau le lendemain : Kitty retrouve en elle la Chamane des Chamanes qui flottait toujours plus ou moins au-dessus de son corps et guidaient le peuple indien jusqu’à sa destruction. Il lui est offert de fusionner avec elle et, donc, de réintégrer son pouvoir de voyance et d’une communication plus libre avec les plans subtils. Pas de coïncidence !

           

            Un jour de plus et voilà Kitty, sa mère et un ami partis pour un dernier hommage à Tit avant sa sépulture. Dans la salle de présentation les attend un corps presque vivant, coloré, comme endormi ! Choc ! Pas de teint cireux et pas de maquillage pour donner le change !

            Kitty s’approche la première. Elle « voit » les paupières éthériques qui veulent ouvrir les yeux physiques. De même pour les lèvres qui bougent et veulent ouvrir la bouche. Tit adorait parler et participer à tout. Il était d’une curiosité insatiable et s’intéressait à tout, absolument tout. Sa mère et leur ami « voient » la même chose. Ils savent tous que la présence de Tit est là et cherche à s’exprimer.

            Kitty prend la parole. Elle explique à Tit comment elle a eu la visite de l’Ancien des Jours, pourquoi elle lui a demandé de le prendre en charge, lui, Tit. Elle lui demande s’il est vraiment d’accord pour continuer son évolution par cette aide.

            Elle ressent de la chaleur dans son cœur : Tit est d’accord.

            Elle précise alors certains aspects du passage et des phases évolutives qui le suivent.

            Kitty, se laissant guider intuitivement, vient de confirmer son potentiel de prêtresse Egyptienne pour la guidance des Ames qui quittent le plan Terrestre. Son père, ses patients et Yvan, et, maintenant, l’Ancien des Jours, l’y ont préparée progressivement.

           

            Pendant ce temps, sa mère a mis les mains sur le cœur de Tit. Elle souhaite guérir son infarctus pour qu’il ne l’entrave pas sur les plans subtils. Tout à coup, elle pousse un cri de surprise et se recule. Elle vient de ressentir un coup puissant sous ses mains et le cœur se remettre à battre ! Pourtant, Tit est « congelé » et bien « mort » selon les critères terrestres et médicaux. Elle s’approche à nouveau, pose les mains sur la poitrine gelée et ressent la même chose : le battement éthérique du cœur !

            « Oui ! Tu vis, Tit ! Sur un autre plan, tu vis ! Bientôt, la conscience Humaine franchira le plan de la cinquième dimension où la communication avec les plans subtils sera communément ressentie et utilisée. Bientôt, tu pourras suffisamment densifier ta présence pour que nous te ressentions et te comprenions. »

           

            Sur le chemin du retour, Kitty ressent la présence télépathique de Tit :

            « Dis à ta mère que je suis là !!!

-         Oui !

-         Dépêche toi ! Dis à ta mère que je suis là ! 

-         Maman, Tit me demande expressément de te dire qu’il est là !

-         Oui ! Je le sais ! Il est là depuis le début !

-         Je le sens aussi ! » rajoute leur ami.

-         Ah ! Tu vois, Tit ! Il n’y a pas que moi qui ressens ta présence ! »

            Tout à coup, la mère de Kitty dit toute émue :

            « Tit m’a embrassée la joue! Il me serre dans ses bras ! »

            - Dis donc ! Il apprend vite !!! », rajoute Kitty. « Je sais que tout va plus vite aujourd’hui, mais à ce point ! Il apprend à la vitesse de l’éclair !!! »

            Quelques jours plus tard, il jouera avec les interrupteurs et les lumières chez la mère de Kitty et chez les membres de sa famille  de telle sorte que personne ne puisse mettre en doute son intervention volontaire !

            La communication est de plus en plus « dense » et claire et il fait profiter ceux qui sont les plus développés dans leurs potentiels, de son savoir. Quant à son aide, elle est pour tous, même ceux qui ne la ressentent pas vraiment ! Comme Kitty, il sait désormais que le travail sur les plans subtils se concrétise un jour dans la matérialité terrestre !

 

            Six mois plus tard, l’oncle de Kitty, Claude, quitte lui aussi ce monde. Sa mère et elle le confient séparément à Tit et à l’Ancien des Jours, dont l’entité plus proche de l’Humain s’appelle Sanat Kumâra, le Maître des douze rayons, le Veilleur Silencieux, celui qui a préparé le monde à l’arrivée de Jésus. Il se nomme aussi Melchisédech, celui qui unifie les religions de la Terre et dont l’Eglise a pour limite les limites de l’Univers.

            Kitty en profite pour confier par la même occasion à Sanat Kumâra l’évolution spirituelle de son autre oncle, Serge, celui qui s’était sacrifié pour sa femme, frère de Claude et mort il y a dix ans, et, celles des autres membres de cette famille.

            Le lendemain, en méditation, Claude vient la remercier d’abord. Elle ressent son immense Amour pour elle et toute sa gratitude de lui avoir offert une telle opportunité évolutive de l’autre côté du voile. Il est passé dans une lumière bleu très clair, presque blanche et dorée. Elle lui envoie tout son Amour et son grand merci pour son cadeau merveilleux : ressentir sa présence, son Amour et sa Lumière.

            Immédiatement après, elle ressent une autre présence de Lumière : son oncle Serge est venu lui aussi lui offrir tout son immense Amour et sa Lumière d’un blanc doux, scintillant, chaleureux, ampli de paillette d’Or Lumière pur. Il la remercie d’avoir pensé à lui à sa femme, son fils et à son père pour leur évolution grâce à Sanat Kumâra. Quelle émotion intense !!! Kitty était loin de mesurer l’impact d’une simple intention aussi naturelle pour elle !!!

 

            Ce n’est pas tout ! Sanat Kumâra lui annonce lui-même que l’évolution terrestre de Kitty, ses actes, sa conscience qui se développe, le font monter régulièrement de dimension en dimension.

            Quand elle l’a rencontré le jour de son anniversaire, il était en 11ième dimension. Cela ne dit rien à Kitty. Les Humains ont déjà du mal à appréhender la 7ième dimension, et, encore, elle est réservée aux initiés !!!

            Il est passé d’unité en unité jusqu’à la 14ième en quelques mois. C’est l’évolution de l’Amour Inconditionnel de Kitty pour Rob et d’autres Etres qui lui permettra d’aller bien plus loin.

            Kitty est étonnée d’avoir tant d’impact sur le monde de l’Unité. Elle n’était pas aussi consciente de la puissance de l’intention Humaine et des résultats des actes qu’elle génère sur les plans autres que Terrestres !!!

            Elle conçoit alors la véritable notion d’espace-temps : lorsque l’Homme est prêt pour la conscience, ce qu’il guérit sur le plan Terrestre fait évoluer tout l’Univers instantanément ! Décrit dans les livres, c’est intéressant ! Vécu, c’est époustouflant !!!

 

            Par les soins énergétiques qu’elle offre à ceux qui ont choisi l’évolution consciente, elle se rend compte que les poumons stockent les tristesses, les deuils, les manques, les pertes.

            Elle se met alors à demander systématiquement aux personnes d’envoyer de l’Amour et de la Lumière à leurs chers disparus afin que les chaînes créées par la tristesse de la séparation se dissolvent.

            Ainsi, par la conscience d’un Humain incarné, les Humains de l’autre côté du voile peuvent parfaire leur évolution et être libres de leurs créations erronées terrestres, à jamais.

            Ils sont tellement admiratifs de constater la conscience de leur parent incarné, conscience qu’ils n’avaient su développer sur Terre, qu’ils se donnent les moyens d’une évolution non atteinte jusque là.

            Il va sans dire que tous, sont confiés aux bons soins de Sanat Kumâra en tant qu’Ancien des Jours !

            La libération est à double sens. Les personnes en soin y gagnent sagesse, conscience, guérison de nombreuses misères, confiance en soi, joie de vivre, … . Ceux qui sont sur les plans subtils reviennent donner des messages d’aide très clairs aux personnes en soin pendant ou après le soin, avec des vagues immenses d’un Amour très profond, rose fuchsia et or.

           

            Oui ! L’évolution est évolutive, et, … la mort ne ressemble pas du tout à la mort !!!

            Non ! Rien n’est jamais : terminé !!!

            Oui ! Nos tristesses et nos pleurs nous enchaînent et enchaînent ceux qui partent !

            Oui ! Nous pouvons les aider à se libérer et nous libérer !

            Oui ! Nous pouvons tous éveiller notre conscience et retrouver nos pouvoirs Alchimistes de transmutation !

            Oui ! Connaissance = Guérison !!!

            Oui ! Amour, Connaissance et Lumière = Transmutation de l’Ombre en Lumière = Victoire sur le Corps = Victoire sur la Mort !!!

           

            Les techniques jumelées : Reiki, Médecine Energétique Chinoise, conscience multi et inter dimensionnelles, ouverture au Pouvoir Divin de Lumière et d’Amour, guérison des émotions apprise par Yorn, ouverture des portes chamaniques à l’aide de Nat, font des miracles !!!

           

            Merci Ancien des Jours/Sanat Kumâra/Melchisédech, d’être si inter et multi dimensionnel, si présent, si puissant, si complet !

            Ton influence est des plus porteuse de Vie et d’Espoir pour l’Humanité !!!

           

 

            Donnons un exemple de refus de comprendre le sens de la vie.

            Karie est très amoureuse de Just. Leur union dure quelques années. Just est impatient de vivre et croque la vie à belles dents. Karie et Just se séparent. Karie ne cessera jamais d’aimer Just. Cependant, pour rester dans l’air du temps, elle se marie et a une enfant. Sa tristesse est toujours présente. Elle « maîtrise » !!!

            Quelques années plus tard, son frère, qui croque lui aussi la vie à pleines dents, se tue dans un accident de moto.

            Sa mère et elle se soutiennent dans l’épreuve, essaient de s’accrocher à la vie que représente la jeune enfant de Karie. Elles « maîtrisent », plus ou moins bien et longtemps, mais, elles « maîtrisent ».

            Quelques années encore plus tard, Karie développe un cancer. Après des traitements intensifs, il semble guéri. Les sentiments de tristesse eux, ne le sont pas.

            Kitty connaît bien Karie et les émotions qui la rongent. A plusieurs reprises, elle lui a proposé de l’aide pour guérir en profondeur. « Je maîtrise ! »

            Quelques mois plus tard, Karie meurt de problèmes pulmonaires. La « maîtrise » a lâché !

            Que va faire sa mère ? Que va devenir cette enfant ?

            Selon la conscience ou l’inconscience, nous pouvons déjà entrevoir ce qu’il adviendra !

            A quoi sert-il de nier l’évidence ? A créer des sacrifices pour comprendre la vie !

            Et, … nous nous entêtons à ne rien voir, à ne rien entendre, à … « maîtriser » !!!