Huile et amour du cheval!

Créativité et liberté!

Séchage avant finitions en peinture acrylique.

Déroulé sur la page correspondante.

Des débuts prometteurs!

Sagesse Chinoise

Pour que "tout tourne rond" arrêtons de "tourner en rond"!!!

« L’œil reflète l’Ame »

« L’œil est le messager du Cœur » 

« On entend avec les oreilles. On écoute avec le Cœur »

" Rien n'est supérieur au Coeur"

"Un Coeur calme attire le calme des Coeurs"

"Le seul vrai pouvoir vient du Coeur"

Lao Tseu dit : « Le Cœur de l’Homme, aux premiers moments de son existence est dans le calme le plus absolu. Il est exempt de tout désir et c’est en cet état que le Ciel le forme. Bientôt, les objets extérieurs agissent sur lui et y produisent divers mouvements. Ce sont les désirs, qui s’ajoutent à sa nature première. L’Homme, en présence des objets extérieurs, a la faculté ou le désir de les connaître. Lorsqu’il les connaît, il éprouve des sentiments d’attraction pour les uns ou de répulsion pour les autres. S’il ne maîtrise pas ses sentiments, il se laisse entraîner vers les choses extérieures et devient incapable de rentrer en lui-même et de régler les mouvements de son Cœur. Il perd les bonnes dispositions qu’il a reçues du Ciel. »

Sagesse de France

« On ne voit bien qu’avec le Cœur. L’essentiel est invisible » A. de Saint Exupéry

Sagesse Amérindienne

Les Indiens Lakota d'Amérique du Nord disent

"Mitakuyé Oyasin" pour "Tout est relié"

Les chevaux ! Quelle passion!

Ils ont tant et tant à donner lorsqu'ils sont respectés par l'Homme !

Combien de fois des amis pleins de peurs se sont laissé "apprivoiser" par ces peluches vivantes.

"Pourquoi tu as peur, dis ! Regarde comme je suis mignon! D'ailleurs, je te papouille la joue! C'est doux non?!!!"

Voilà un des exemples de que nous pouvons ressentir et visualiser lorsque nous sommes à la recherche de Qui Nous Sommes vraiment, pourquoi, comment, etc. .

Chacun bien sûr a sa vision des choses, car, étant chacun unique dans notre personnalité, nous ressentons, voyons, comprenons de façon unique!

La vraie richesse de l'Homme n'est-elle pas aussi dans son individualité !?!

On ne crée pas une asso sans raison.

On ne devient pas infirmières sans raison.

On ne suit pas une formation en MTC sans raison!

 

Nous aimons partager.

L'Art du Coeur

 

Sagesse Chinoise et Médecine Traditionnelle :

L’Homme ayant oublié la "loi du Coeur" devient esclave des choses et des sentiments extérieurs. Son Cœur devient trop dispersé pour qu’il en maîtrise les mouvements. Le rôle de l’Intestin Grêle, couplé au Cœur en Médecine Energétique Traditionnelle Chinoise (METC), permet d’aider le Cœur à discerner le subtil du dense, et ce qu’il pense être pur, de l’impur.

La notion de pur et d’impur n’est admise que par ceux qui ne sont pas en accord avec les mouvements de leur Cœur. Pour les autres, rien n’est impur. Tout sert la perfection.

Lorsque nous suivons les autres sans être heureux, nous sommes dispersés. Il est bon de changer de direction. Loin de l’influence de cet « extérieur », nous avons une chance de retrouver « l’intérieur ».

« Rien n’est supérieur au Cœur ». L’Intestin Grêle est au service du Cœur.

 

Orifices supérieurs du Cœur :

L’œil :

« L’œil reflète l’Ame ». « L’œil est le messager du Cœur ».

Le Cœur envoie à l’œil les essences raffinées qui lui arrivent par le réseau de la circulation sanguine : « On ne connaît autrui que par le reflet de son Cœur dans l’œil. »

Dans l’œil on voit la peur, le doute, la franchise, la santé, la lumière ou l’inverse s’ils sont « éteints ».

Œil est synonyme de clairvoyance : « On ne voit bien qu’avec le Cœur. L’essentiel est invisible » A. de Saint Exupéry

L’éclat du regard est comparé à un soleil rayonnant, reflet de l’intelligence, de la connaissance.

L’œil donne des informations au Cœur.

 

La Langue ou le « Bourgeon du Cœur » :

« Ce qui sort de la bouche sort du Cœur. »

La langue énonce le discernement, le jugement, selon le feu du Cœur qui l’anime.

Au niveau organique, la langue ressent les 5 saveurs. Or, les vraies fonctions de discerner, séparer subtil et dense, pur et impur viennent du Cœur.

 

L’Oreille :

« On entend avec les oreilles. On écoute avec le Cœur. »

 

Le Nez :

« Avoir du nez » : le nez permet de sentir ce qui est « bon » ou « mauvais » dans le sentiments des personnes.

« On sent avec le Cœur ».

 

 

L’Art du Cœur :

Savoir vider son Cœur, le rendre calme : savoir comment calmer les mouvements de notre Cœur par rapport à l’extérieur pour éviter de le surcharger sans nier les autres. (Nous sommes Un dans l’Unité et dans notre Humanité.)

Chaque soir, passer la journée en revue pour lâcher ce qui est inutile : tristesse des autres, insultes, émotions qui ne nous concernent pas, soit, discerner le subtil du dense.

 

Comment ?

En ressentant où ce n’est pas notre problème.

Ce n’est pas en prenant les émotions des autres en nous que nous pouvons les aider et nous aider.

C’est en acceptant de reconnaître en nous les émotions de souffrance qui entrent en résonance avec celles renvoyées par les autres, de contempler, sans les juger, les désirs par rapport au monde extérieur qui les a provoquées.

Nous pouvons alors remonter à la cause exacte, dont autrui n’est que le ré activateur et la guérir : en accord avec le mouvement de notre Cœur, nous pouvons maintenant discerner la richesse de l’expérience et laisser disparaître ce qui n’est pas notre véritable nature. Nous comprenons la Loi de Cause à effet en finesse.

Au lieu de faire miroir avec les souffrances d’autrui et leurs sentiments d’impuissance, de colère, de tristesse, de haine, de dévalorisation, de domination, de soumission, … nous pouvons leur permettre de ressentir notre calme intérieur et de faire des choix plus élevés.

« Un Cœur calme attire le calme des Cœurs. »

 

METC :(Médecine Energétique Traditionnelle Chinoise)

Le Cœur, pour les Chinois est un organe Noble, situé au Centre, assimilé à’Empereur, au feu Impérial. Il devrait être protégé au maximum en tant qu’organe noble car il répartit l’énergie, le sang et la chaleur.

Selon le livre canonique de METC, le Cœur prend en charge tout Etre, toute chose. Il recueille, interprète, garde ou rejette les informations, connaissances, sensations, perceptions qui viennent de la périphérie par l’intermédiaire des organes des sens, ou qui montent de la mémoire.

« L’Homme possède sang et souffle et un Cœur qui permet la connaissance. L’affliction comme la joie, l’allégresse comme la colère n’existent pas en permanence en lui. Ce sont des mouvements réactionnels aux incitations des autres. C’est alors qu’intervient l’Art du Coeur.»

 

Il existe deux formes de Cœur :

Le Cœur spirituel, inspiré par le « Shen » céleste (l’énergie Une, le plus élevé des principes spirituels et énergétiques). Il est situé entre les deux yeux en METC, ou au « centre du cerveau » (épiphyse). Il est le véritable « Empereur ». « Le bon Empereur ne fait rien. Le peuple se dirige tout seul. » « Le vrai pouvoir vient du Cœur.»

 

Le Cœur physique, entre les deux poumons. Seul celui-ci est « polluable » par les désirs.

Lorsque le Cœur spirituel ne peut être ressenti, d’autres organes deviennent « empereur » et cela va des méfaits de l’ego qui se veut plus puissant que le Shen, aux désordres psychiques de toute sorte.

Ex : Le foie, au lieu de drainer les émotions les imprime et naissent les colères par frustration. Les idées obsessionnelles, les rancoeurs, arrivent, ce qui décale le bon fonctionnement de la rate et obstrue le canal central énergétique qui relie les organes aux valeurs d’éthique universelle du Cœur véritable. « Tout tourne en rond » au lieu que « tout tourne rond. » Nous avons des « pierres sur l’estomac », les tristesses nous « étouffent » au sens propre et au sens figuré.

 

L’intelligence sèche, dure, dominatrice essaie de démontrer la supériorité de la matérialité sur l’Esprit, soit du petit esprit sur l’Esprit, de l’ego inconscient de sa véritable Nature, sur le subconscient régi par l’Esprit. Ce subconscient se manifeste par un Cœur Calme et la Lumière intérieure.

Lorsque l’Intelligence se met au service du Cœur par choix conscient, la puissance de la pensée est inversée pour des choix constructifs, les machines sont au service de l’Homme en respectant les besoins véritables de son évolution.

Chercher à guérir les désordres cellulaires quand le Cœur n’est pas prêt crée des maladies et des symptômes encore plus graves, jusqu’à la mort physique, si elle devient utile pour « remettre les choses à leur juste place » !!!

 

Nous ne pouvons guérir nos cellules sans réapprendre « l’Art du Cœur ».