Huile et amour du cheval!

Créativité et liberté!

Séchage avant finitions en peinture acrylique.

Déroulé sur la page correspondante.

Des débuts prometteurs!

Sagesse Chinoise

Pour que "tout tourne rond" arrêtons de "tourner en rond"!!!

« L’œil reflète l’Ame »

« L’œil est le messager du Cœur » 

« On entend avec les oreilles. On écoute avec le Cœur »

" Rien n'est supérieur au Coeur"

"Un Coeur calme attire le calme des Coeurs"

"Le seul vrai pouvoir vient du Coeur"

Lao Tseu dit : « Le Cœur de l’Homme, aux premiers moments de son existence est dans le calme le plus absolu. Il est exempt de tout désir et c’est en cet état que le Ciel le forme. Bientôt, les objets extérieurs agissent sur lui et y produisent divers mouvements. Ce sont les désirs, qui s’ajoutent à sa nature première. L’Homme, en présence des objets extérieurs, a la faculté ou le désir de les connaître. Lorsqu’il les connaît, il éprouve des sentiments d’attraction pour les uns ou de répulsion pour les autres. S’il ne maîtrise pas ses sentiments, il se laisse entraîner vers les choses extérieures et devient incapable de rentrer en lui-même et de régler les mouvements de son Cœur. Il perd les bonnes dispositions qu’il a reçues du Ciel. »

Sagesse de France

« On ne voit bien qu’avec le Cœur. L’essentiel est invisible » A. de Saint Exupéry

Sagesse Amérindienne

Les Indiens Lakota d'Amérique du Nord disent

"Mitakuyé Oyasin" pour "Tout est relié"

Les chevaux ! Quelle passion!

Ils ont tant et tant à donner lorsqu'ils sont respectés par l'Homme !

Combien de fois des amis pleins de peurs se sont laissé "apprivoiser" par ces peluches vivantes.

"Pourquoi tu as peur, dis ! Regarde comme je suis mignon! D'ailleurs, je te papouille la joue! C'est doux non?!!!"

Voilà un des exemples de que nous pouvons ressentir et visualiser lorsque nous sommes à la recherche de Qui Nous Sommes vraiment, pourquoi, comment, etc. .

Chacun bien sûr a sa vision des choses, car, étant chacun unique dans notre personnalité, nous ressentons, voyons, comprenons de façon unique!

La vraie richesse de l'Homme n'est-elle pas aussi dans son individualité !?!

Vous trouverez sur cette page

Les craintes de l'ego

L'Esprit en incarnation dans un corps humain

Les fausses croyances créées par la pensée au service de l'ego

L'ego crée la confusion dans notre esprit

L'alliance de l'ego au corps

Les craintes de l'ego

              L’ego est craintif. Il sait qu’il est une illusion, même si nous, nous n’en avons pas conscience.

 

Du coup, il a si peur d’être détruit qu’il va argumenter encore et encore pour continuer à exister, en influençant notre esprit et donc nos pensées !!!

 

C’est ce qui nous fait penser, à tort, que l’ego est intelligent. Il sait se débrouiller pour sa survie, certes, en nous démontrant par A+B sa réalité relative. Cependant, l’intelligence est une notion bien plus subtile que celle qu’il s’évertue à nous faire entendre.

  

Nous avons vu qu’une aide très précieuse nous est offerte : cette toute petite flamme, enfouie dans notre Cœur, que nous appelons l’intuition. Elle n’est pas sensible à l’ego car elle est entretenue par la voix du cœur, qui, elle, nous permet de retrouver en nous la véritable intelligence de la réalité ultime!

 

Tant que nous sommes dans la réalité relative crée par l’ego, que nous appellerons réalité de troisième dimension (3D), la voix du cœur peut toujours « toquer à la porte » : nous sommes sourds et aveugles, rebelles à tout ce qui est issu d’elle et crédules à tout ce qui représente l’inverse de la sagesse universelle ! Nous défendons nos créations factices aussi fermement que si quelqu’un voulait nous arracher notre « miam-miam » ! Non, mais des fois !!!

 

Nous sommes restés en 3D depuis des millions d’années.

 

Nous avons expérimenté des milliards de milliards de situations égotiques à nous tous !

 

Est-ce si bien de toujours copier les souffrances du voisin ou de les provoquer pour essayer d’oublier les nôtres, toujours là malgré tout ?

 

Or, la Vie, l’évolution, sont bien faites : notre conscience va monter d’un cran par les incarnations successives dans la matière d’un corps physique, au fil des générations.

  

La courbe exponentielle du temps, presque plate sur les premiers millions d’années, a commencé à monter légèrement depuis 2000 ans.

 

         
 
   
 
 
 

  Depuis 2012, nous avons amorcé la montée presque verticale de cette courbe. A partir de là, notre conscience va évoluer naturellement. Là, nous allons commencer à nous rebeller contre l’ego et commencer à entendre la voix du cœur. Nous l'appellerons la quatrième dimension de conscience (4D).

 

L'Esprit en incarnation dans un corps humain

L’Homme est créé à l’origine en tant que Fils de Dieu avec les mêmes potentiels que le Père/Mère : Esprit Créateur et puissant, Amour Inconditionnel, Sagesse Illuminative. Nous parlons ici d’une énergie incommensurable incorruptible et indestructible.

L’esprit est multiple dans ses pouvoirs et peut donc exister sur bien des dimensions plus subtiles que celles de la matière, en inter et en multidimensionnel.

L’évolution des espèces conduit naturellement au corps densifié dans la matière telle que nous la connaissons aujourd’hui.

               L’esprit qui l’anime est donc indépendant, à l’origine, de la création progressive du corps.

             La partie qui désire expérimenter l’ego, habite le corps comme un véhicule évolutif. Dès que l’utilité de ce véhicule est caduque, il part "à la casse", comme un voiture usagée.

Cette part d’esprit choisit ensuite un autre corps ou un autre parcours évolutif  jusqu'à pouvoir se raccorder à l'Unité en conscience, par libre volonté. ( Les étapes seront décrites dans un chapitre à part. Elles sont connus depuis les débuts de l'humanité et maintenues dans les consciences de certains "initiés", jusqu'à ce que la dissolution de l'ego collectif soit suffisante pour que les esprits incarnés soumis à l'illusion égotique, redeviennent perméables à "la" connaissance. C'est le cas depuis 2012.)

Au final, après l'expérience de l'ego, l'esprit est renforcé: il ne voit plus la platitude de la Lumière d'origine. Il peut y installer le relief de toutes les qualités transcendée par sa descente aux enfers! Car, aucun enfer ne peut être pire que celui de la souffrance créée par les egos !!!

Oui! La pensée est créatrice par l’esprit qui l’anime: créatrice d'idées de découvertes, d'émotions générées par le frisson de la peur de l'inconnu, frisson de la peur d'être oubliés de Dieu, frisson de la peur de lui désobéir!

Seulement, le désir  de découvrir un monde autre que celui de la lumière est plus fort que la peur ! Le désir est plus fort que le doute, tout en le renforçant!

 

 

Quand un enfant joue avec les atouts offerts par la Vie, il passe par divers stades d’apprentissage ! Cependant, à moins d’être perverti à fond par l’ego, qui aurait l’idée de critiquer les stades et le temps nécessaires à l’enfant pour devenir adulte ?

Cette part d'esprit qui choisit "le frisson" est comme un enfant à la découverte du Monde!

Les fausses croyances créées par la pensée au service de l'ego

 La pensée non maîtrisée, enfantine, crée pour l'ego.

- Première pensée génératrice d’ego, la peur du manque par le doute qui s’installe : « Et si Dieu ne subvenait plus à nos besoins, comment ferions-nous ? » Nous sommes ici encore dans les limbes de l'esprit, comme dans un rêve éveillé. L'esprit peut tout avec des vibrations légères, subtiles, élevées. Il devient de plus en plus "épais" au fil de l'alourdissement vibratoire. Le doute s'impose déjà, à l'idée de vivre dans un milieu matériel.

- Puis, nous sommes sur Terre, isolés dans un corps de chair, oublieux de nos origines et de notre pensée créatrice. La peur du manque s'incarne dans notre conscience encore plus alourdie en vibrations par la matérialité.

 - Ceci entraîne le jugement renforcé par la peur : « Et si Dieu nous jugeait mal pour nos doutes ? ». 

 

       Dans un monde de l'esprit parfait ou tout était lumière, or sur or, cristal sur cristal, les nuances manquaient ! Au bout d'une éternité, quelle uniformité! Quel ennui!!! Or, l’ennui est un fédérateur d’idées pour casser le désœuvrement !!!

 Quoi de mieux que le doute qui installe la peur pour créer des émotions ?

 Ah ! Les émotions ! Le goût du frisson! L'aventure par l'inconnu !

 

Nous sommes les premiers à aller voir un film qui fait peur pour les décharges d’adrénaline provoquées, ou, pour les plus sensibles à aller au devant d’un livre plein d’ardeur amoureuse qui nous fait pleurer ! Un remède génial contre l’ennui ! Celui-là est tout doux ! L’ego, lui, nous amène à d’autres extrêmes !!!

 N’allez pas croire qu’il est le seul à nous offrir des émotions intenses !

 Celles offertes par un esprit redevenu conscient de ses possibilités « Lumière » sont d’une intensité telle qu’il vaut mieux les intégrer progressivement !!!

  

L’ego, utilise la pensée créatrice et l’incarnation comme un jeu. Il est comme un enfant qui confond l’imaginaire des rêves et la réalité. Cependant, il a très peur car il ne sait pas faire la différence entre eux, soit, entre la réalité relative terrestre et la réalité ultime existant de toute éternité.

 L’ego, déjà grossi par la peur du manque et du jugement possible de Dieu contre lui, renforce le doute.

 Il saisit alors ces émotions et ces pensées comme une bouée de sauvetage en nous persuadant qu’ainsi nous avons attaqué Dieu et que, à cause de cela, nous sommes séparés de Lui à jamais.

 

Pour renforcer la faille de notre confiance ébranlée, il entretient en nous la peur des représailles et l’idée de péché, de culpabilité. Ah ! Les affres du péché originel !!! Même le plus athée d’entre nous en subit les effets !!!

 

A ce stade d’emprise de l’ego, nous ne faisons plus de différence entre lui et nous, ne connaissant plus la puissance de la Pensée et de l’Amour originels.

 Prenant de plus en plus de force dans nos pensées, l’ego y inclus l’idée de temporalité et renforce celle d’exclusion du plan divin. Ainsi, la projection de ces idées devient naturelle. Comme nous pensons que nous n’avons qu’un temps à vivre sur Terre, que c’est une finalité, nous avons « une trouille bleue de la mort » !

  

L’idée d’exclusion qui s’est installée en nous par l’oubli de plus en plus marqué de notre potentiel divin, nous a fait fabriquer l’ego sans amour. En effet, étant juvéniles dans l’emploi de l’esprit, nous l’avons été tout autant dans l’utilisation de l’Amour Illimité et Inconditionnel du divin qui nous a été offert en partage ! Comme le jeune enfant qui « dépasse » les limites de l’image à colorier, nous avons « buggué » ! Manque d’expérience !

 

N’ayant pas été créé dans l’amour, l’ego ne nous aime pas !

 Il se sent séparé, seul, abandonné. Pour survivre, il crée des défenses solides.

 Cette idée de séparation et les défenses qui en découlent créent « le » conflit entre l’ego et les Fils de Dieu que Nous Sommes.

 L’oubli de notre origine se renforce ainsi toujours plus.

 Grâce à cela, le conflit entretient la souffrance de la séparation et en aggrave les blessures : « Je suis seul ! Sans protection ! Abandonné du Ciel ! ».

 

Qui dit conflit dit attaque. Qui dit attaque, dit blocage et incapacité à retrouver la connaissance initiale.

 

A partir de cette inclusion profonde de l’ego en nous, le conflit est entretenu constamment : il projette ainsi des idées renforcées de séparation. Dans l’oubli de plus en plus prononcé de notre véritable origine, nous croyons que ces projections ne sont pas de notre création.

 Nous devenons de plus en plus confus et n’avons plus la moindre idée du comment et du pourquoi nous en sommes là.

 Nous nous excluons alors nous-mêmes par le jugement que nous portons sur ces projections d’idées : nous croyons qu’elles viennent « d’ailleurs », d’un extérieur plus ou moins défini par les pensées inféodées désormais à l’ego.

 

L’idée de séparation nous collant à « l’inconscience » nous projetons la faute de l’exclusion sur autrui, le considérant comme différent de nous. «  Les autres sont méchants ! Ils me jugent tout le temps! Ils ne savent pas m’aimer ! Ils sont jaloux ! etc. etc. ».

 Nous attaquons donc « l’autre »  pour ses idées, qui sont nôtres au départ.

 Il fait « miroir » et ce miroir justifie nos attaques en nous donnant une fausse impression de sécurité. Nous nous sentons « meilleur » que l’autre, ce qui aggrave encore l’idée de séparation.

 C’est ainsi que nous créons de toute pièce l’idée d’aptitudes et de potentiels. 

L'ego crée la confusion dans notre esprit

L’ego ne projette l’idée de l’exclusion, renforcée par tout le reste, que pour mieux nous tromper et semer la confusion dans notre esprit, étant lui-même confus de par l’origine de sa création.

 Il crée en nous, grâce à cette confusion, l’idée des « ténèbres » et donc d’un retour à la Source parsemé d’obstacles infranchissables. Cela renforce encore plus l’idée en lui que la meilleure des défenses est l’attaque, ce dont il nous persuade de plus en plus aisément : en entretenant ainsi en nous la peur de ces « ténèbres », il nous empêche d’en voir l’illusion. Nous avons l’esprit « embrumé » !

          Cependant, en nous, reste toujours la petite « flamme d’intuition consciente » enfouie dans nos cœurs.

 Aussi, à la question « Qui es-tu ? », nous connaissons secrètement la réponse inscrite en nous de toute éternité. L’ego, aussi sensitif qu’un animal en survie, prend alors encore plus peur de nous : « S’il retrouve qui il est, je n’existe plus !!! » !

 Or, un jour, nous redevenons vraiment curieux de savoir qui nous sommes vraiment ! Rien ni personne ne peut plus nous empêcher de chercher la réponse  à « Qui Suis-je ?»! Elle émerge de notre Cœur comme une source d’eau pure. Sa lumière nous éblouit au départ. Cependant, nous ne pourrons plus l’oublier désormais et elle va faire son chemin dans notre conscience jusqu’à l’éveil, même si elle effraie l’ego qui se renforce de temps en temps.

 

        A l’idée d’un retour possible vers notre origine divine, l’ego est obligé de l’accepter. Cependant, par sa peur de partir en fumée, il crée en nous l’idée que le chemin vers la liberté retrouvée est très difficile, semé de pièges et d’embûches !!!

Et nous, au milieu de toutes ces créations, au lieu de prendre du recul sur la situation, soumis et enchaînés par choix inconscient  à l'ego, nous voyons comme une réalité la fumée qu'il nous met aux yeux de l'âme !!! 

L'alliance de l'ego au corps

          De par sa confusion, l’ego est un poseur de questions. La voix du cœur répond toujours. 

Selon l’intensité de notre intuition, l’ego bloque les réponses qui renforcent sa peur de nous en tant qu’Etre Un : il perçoit dans notre esprit quelque chose d’étranger à lui-même.

 Il a besoin d’alliés pour que nous ne perdions pas de vue les fausses idées de séparation, d’exclusion, de conflit et d’attaque.

D’alliés et non pas de Frères !

 

Il s’allie donc au corps. Ce corps, créé pour les besoins évolutifs de la part d’esprit en nous qui croit en l’ego et en l’idée de séparation. L’esprit, se sentant « réduit » une fois soumis aux lois de l’ego, accepte les limites imposées par le corps.

 Le cerveau, émetteur-récepteur d’ondes vibratoires de l’esprit, peut alors se laisser brouiller à volonté par l’ego. Il y incruste de plus en plus les croyances de séparation.

 L’esprit se sent d’autant plus limité que la matière densifiée du corps laisse peu de liberté aux échanges énergétiques multi et inter dimensionnels, tant que la part d’esprit inféodée à l’ego croit à ces limites denses.

 

Ah ! Les croyances ! Un piège à deux faces : ego ou liberté !!!

 

Engluées dans la matière, les pensées deviennent de plus en plus discordantes par rapport à l’esprit pur initial et de plus en plus influencées par l’ego. 

Le corps est ainsi, lui aussi, de plus en plus imprégné de vibrations lourdes à l’énergie discordante et brouillée : le fonctionnement hormonal propre au cerveau devient perturbé et perturbe le fonctionnement général du corps. (Voir précis annexé)

  

Ce que la voix du cœur rejette comme une création illusoire, l’ego l’accepte car cela entretient son désaccord fondamental à propos de tout, surtout à propos de ce que Nous Sommes réellement.

 Cependant cela entraîne chez nous une insatisfaction, une mauvaise humeur et une souffrance dont nous ne trouvons pas l’origine tant que nous restons dans ce processus de croyance.

 

C’est par notre perte de communication avec l’Esprit Unifié de Dieu que l’ego a créé une autre forme de communication dure, rigide, aux vibrations stridentes, discordantes et désagréables, capable de détruire notre Paix originelle.

 Nous en avons des preuves concrètes dès que nous choisissons d’écouter de la musique douce, apaisante, harmonieuse ou de la musique dure, dérangeante et perturbatrice de notre équilibre intérieur.

 Cette ignorance de communication libre, entretenue par notre « accroche » à l’illusion de l’ego, a ainsi intensifié notre croyance en une mort qui fait souffrir par l'idée de séparation. " Je ne le (la) verrai plus !!!" avec une tristesse si réelle qu'elle s'incruste dans la mémoire cellulaire!

La conscience de l'immortalité de l'esprit est ainsi brouillée par l'ego.

« Or, le corps physique seul, ne peut contenir la Vie que Nous Sommes ! »

Et surtout, Dieu crée la perfection dans l’immuable : « tout existe déjà et s’étend à l’infini. » Dieu n’a donc pas créé le corps physique car il est destructible, limité et incapable d’extension !

Par contre, soutenant les désirs de l’Homme, dans son infini Amour pour lui, il a « éclairé » sa formation afin que le corps ne devienne pas un obstacle à l’évolution et puisse la servir. C’est ainsi que l’élévation vibratoire agit concrètement sur les corps subtils (énergétique, émotionnel, mental, spirituel). Puis, par résonance, elle agit sur l’énergie du corps physique après dissolution complète des effets de l’ego et entraîne des « guérisons miraculeuses » ainsi qu’un rajeunissement des cellules.

 

L’esprit, lui, redevient illimité dès que la conscience le libère de l’emprise de l’ego. Alors, il contient et étend la Vie.

C’est ce que Jésus, en tant que Christ de Dieu retrouvé en lui, a essayé de nous montrer par l’élévation vibratoire de la « résurrection ». Il est juste venu nous montrer nos réels potentiels. Nous avons préféré suivre notre ego : « C’est trop difficile ! Lui est le Fils de Dieu, pas nous !!! » Effectivement, l’extrême jeunesse de la conscience de l’humanité ne lui permettait pas de « voir plus loin que le bout de son nez ». Elle a préféré l’idolâtrie ou le jugement, plutôt que de suivre l’exemple donné !!!

 

 

 

A l’époque, la science ne pouvait pas encore démontrer que tout est vibrations et qu’entre les électrons et les noyaux des atomes existe un vide, comblé par l’énergie créée par la vitesse de déplacement, ordonnée, des électrons. Il était aussi impossible de démontrer qu’en augmentant l’intensité vibratoire, la matière sortait du champ de conscience et du champ visuel « ordinaires ».

Le corps n’est que le symbole de ce que nous pensons que nous sommes quand nous sommes inféodés à l’ego. Il devient aussi dense et bas en vibrations que lui. Et, … grâce aux émotions créées par l’ego, il tombe malade.

 

 

 

Lorsque nous comprenons le pourquoi et le comment de la souffrance et de la maladie créés par l’ego, la voix du cœur en nous, nous aide à le guérir.

 

En attendant d’y parvenir de façon autonome, nous avons des aides précieuses par le soin holistique, aussi varié que le nombre de civilisations et de pratiquants. Il est important tout de même, de ne pas oublier que c’est notre liberté intérieure qui nous guérit sur tous les plans, même avec une aide extérieure. Qui peut donc regagner l’autonomie, si ce n’est nous-mêmes ?!?!!!